La maison de l’Islam Keur Serigne Touba Aulnay (en France) est la première du genre en Europe, acquise en 1998 sur les instructions de Cheikh Mouhamadoul Mourtada Mbacké. Celui-ci a été particulièrement ravi le jour où il a foulé le sol de ce lieu qu’il avait dénommé « Maison de l’Islam ». Depuis, les « Keur Serigne Touba » se sont multipliés dans le monde entier, dans des endroits parfois très reculés. La maison de l’Islam Keur Serigne Touba Aulnay a aujourd’hui 18 ans et nécessite une rénovation. C’est ainsi que les mourides de France projettent des travaux de réhabilitation (agrandissement et rénovation) dont le coût est estimé à 125 000 € par l’architecte.

Cheikhoul Khadim déclare dans Nourou Daarayni (La lumière des deux demeures): « Ô mon Dieu, fais que mes résidences soient toutes des lieux de prières (mosquées) ». Le but de la rénovation de la maison de l’Islam Keur Serigne Touba Aulnay est donc principalement de mieux répondre à ce souhait de Cheikh Ahmdou Bamba qui, de son vivant, faisait bâtir dans chaque village qu’il fondait une mosquée qui était toujours la plus belle construction de son lieu de résidence. Ses illustres fils qui lui ont succédé n’ont fait que perpétuer cette pieuse tradition. C’est ainsi que nous pouvons voir à travers les réseaux sociaux cette photo aérienne, assez « insolite » il faut le dire, de la belle et majestueuse mosquée de Touba en béton entourée de cases faites de paille. C’est dire le souci de faire passer la maison de Dieu avant les leurs qui motivaient nos pieux prédécesseurs.

Nous faisons appel à votre générosité pour faire du projet de rénovation de Keur Serigne Touba Aulnay une réalité.  Pour plus d’efficacité, nous cherchons 600 mourides qui s’engagent à verser chacun la somme de 200 euros. Ainsi, nous atteindrons 120 000 euros d’entrée de jeu soit près de 95 % du cout total de l’opération.

Nous prions le Seigneur de réhabiliter de manière éclatante la vie et l’œuvre de chaque contributeur à ce projet. Et que les bienfaits de cette prière du Cheikh vous parviennent : « Satisfais les besoins de ceux qui sont constants à me rendre service et procure-leur tout ce à quoi ils aspirent ».